Skip to content

Catégorie : Travail législatif

Politique

Pour une loi grand-âge digne de ce nom, on maintient la pression !

Alors que le remaniement a vu se constituer un “super-ministère” sous l’égide de Catherine Vautrin, Jérôme Guedj lui a adressé, peu après sa nomination, un courrier lui demandant de réaffirmer l’engagement des ministres Élisabeth Borne et Aurore Bergé en faveur d’une réelle loi de programmation du grand-âge.
En effet, la situation est inquiétante. Depuis ce courrier, la ministre, tout comme son nouveau supérieur, le premier ministre Gabriel Attal, n’ont pas communiqué sur le sujet. Pire encore, lors de la déclaration de politique générale, ce dernier n’a pas daigné accorder plus de deux phrases au futur des personnes âgées.
Nous serons vigilants et continuerons de militer pour une loi grand-âge digne de ce nom.

Lire l'article
Politique

Vote pour la constitutionnalisation de l’IVG : une victoire décisive pour les droits des femmes !

Ce mardi 30 janvier, dans la soirée, les députés ont eu la chance de pouvoir voter en faveur d’une avancée importante dans le combat pour les droits des femmes, en élevant le droit à avoir recours à une interruption volontaire de grossesse au rang constitutionnel.

Après avoir déjà voté pour le remboursement à 100% de l’IVG en 2012, Jérôme Guedj a ainsi pu participer à inscrire ce droit fondamental des femmes à disposer de leurs corps dans la constitution de notre pays.

Cette demande historique des associations féministes et de la société civile est également le fruit d’un quasi-consensus politique, puisque l’initiative a été adoptée par l’Assemblée à 493 voix pour et 30 contre, toutes issues de la droite et de l’extrême-droite.

Au tour du Sénat, maintenant, de permettre définitivement cette avancée majeure pour notre société !

Lire l'article
Politique

Gabriel Attal, nouveau visage d’une vieille politique 

Comme l’ensemble des députés de gauche, Jérôme Guedj n’attendait pas grand chose de la déclaration de politique générale du nouveau premier ministre Gabriel Attal, puisqu’il était connu d’avance que celui-ci ne solliciterait pas de vote de confiance de l’Assemblée nationale.

C’est ainsi que, sans surprises, l’éphémère ministre de l’Éducation nationale aujourd’hui à la tête du gouvernement, a présenté une feuille de route estampillée “à droite toute”, prouvant par la même occasion qu’il perpétuerait la méthode de sa prédécesseure, en naviguant à vue et sans considération pour la représentation nationale.

C’est pour cela que l’ensemble des députés de gauche, dont Jérôme Guedj, ont voté ce lundi 5 février en faveur d’une motion de censure déposée à l’encontre de ce nouveau gouvernement.

Plus inquiétant encore : pas un mot sur la future loi de programmation pour le grand-âge…

Lire l'article
Politique

Loi immigration : la majorité présidentielle acte la fin de notre idéal de société

Malheureusement, l’année politique 2023 s’est terminée de la pire des manières, après l’adoption de la loi immigration de Gérald Darmanin, votée par les partis de la majorité présidentielle et adoptée uniquement grâce aux voix de l’extrême-droite.

Politiquement, cet épisode douloureux signe la fin du « en même temps » voulu par la Macronie et consacre une cohabitation de fait avec la droite et l’extrême-droite. Ce vote n’est ni plus ni moins qu’un affront pour tous les démocrates républicains qui se sont bouchés le nez par deux fois pour voter pour le candidat Macron, dans le seul but d’empêcher la réalisation du programme de Marine Le Pen.

Lire l'article
Politique

Victoire à l’Assemblée : enfin un échéancier clair pour une véritable loi grand âge !

Alors que l’Assemblée nationale vient d’achever l’examen du texte sur le bien-vieillir soutenu par le gouvernement, après une interruption presque inédite de plus de 7 mois entre l’avant-dernière et la dernière session, les députés Socialistes et apparentés critiquent évidemment un texte sans ambition, à des kilomètres des besoins réels des patients et professionnel du grand âge.

Lire l'article
Questions écrites

J’interroge le gouvernement sur l’explosion des coûts de l’installation du Centre Pompidou à Massy

Comme vous le savez peut-être, en 2026, il est prévu que Massy accueille les nouvelles réserves du Centre Pompidou Francilien – Fabrique de l’Art / Musée national Picasso Paris. Dans ce contexte, j’ai interrogé, par question écrite, la ministre de la Culture et le gouvernement sur ce sujet et la pratique des partenariats public-privé, mécanisme utilisé, entre autres, pour l’installation du Centre Pompidou à Massy.

Lire l'article