Skip to content

Mois : avril 2024

En circonscription

Les gagnants de la tombola des vœux de nouvelle année en circonscription ont visité l’Assemblée

Lors de la cérémonie des vœux organisée en circonscription en janvier dernier, Jérôme Guedj a organisé, pour toutes et ceux qui souhaitaient participer, une tombola donnant accès, pour les gagnants, à une visite privée du Palais Bourbon ainsi qu’un repas au restaurant panoramique de l’Assemblée nationale.

Ce jeudi 11 avril, c’est avec beaucoup de joie et d’intérêt que les gagnants de la tombola ont pu profiter de leur prix.

L’occasion pour eux d’en apprendre plus sur le travail de Jérôme Guedj et l’institution qu’il représente, en plus de partager un moment de convivialité et d’échange avec leur député.

À l’année prochaine pour une nouvelle édition !

Lire l'article
Travail législatif

Jérôme Guedj fait partie de la commission spéciale qui travaillera sur la fin de vie

Après que le gouvernement, après des années de tergiversations et de reports, ait finalement présenté un projet de loi sur la fin de vie, l’Assemblée nationale a constitué une commission spéciale pour examiner le texte, comme cela avait été le cas pour la loi relative à la bioéthique.

Alors que 4 places sur les 71 ont été attribuées aux députés socialistes et apparentés, Jérôme Guedj, investi de longue date sur le sujet, a été retenu pour faire partie de cette commission spéciale qui aura le privilège de travailler sur un texte d’une telle portée.

Aux côtés des autres députés du groupe, Marie-Noëlle Battistel, Stéphane Delautrette et Christine Pirès-Beaune, Jérôme Guedj portera donc la voix des socialistes lors de ce débat crucial pour des millions de Françaises et Français.

La commission spéciale sur la fin de vie commencera ses travaux à partir du 22 avril par un cycle d’auditions préparatoires à l’examen du texte, qui devrait débuter le 13 mai en commission, le coup d’envoi des débats en séance plénière étant donné le 27 mai.

Pour connaître les détails des positions de Jérôme Guedj sur le sujet, retrouvez ici la dernière tribune qu’il a cosigné.

Lire l'article
Politique

Les députés socialistes font échouer la proposition de référendum d’initiative partagée des LR !

Dans la continuité de leur ignoble vote sur la loi immigration en fin d’année dernière, les députés du groupe LR avaient recueilli le nombre de signatures de parlementaires nécessaires pour lancer un référendum d’initiative partagée (RIP) afin d’imposer leur vision indigne de l’immigration. Le but était de soumettre à référendum certaines dispositions de la loi immigration que le conseil constitutionnel a censuré, comme la conditionnalité des prestations sociales non contributives, la transformation de l’aide médicale d’État (AME) en aide médicale d’urgence (AMU), la fin des réductions tarifaires sur les titres de transport pour les étrangers sans papiers, la prise en compte des centres d’hébergement provisoire dans le quota de logements sociaux par commune ou encore l’impossibilité, pour un étranger débouté du droit d’asile, de se maintenir dans un hébergement d’urgence.

En bref, il s’agissait pour les LR d’instituer la préférence nationale, demande historique du Front comme du Rassemblement National, dans notre droit commun.

Jérôme Guedj et les députés socialistes et apparentés ne pouvant pas accepter que l’on piétine de cette manière les idéaux fondateurs de notre République, ils ont constitué le seul groupe parlementaire à avoir déposé au Conseil constitutionnel des observations visant à étayer une décision de rejet de cette proposition de RIP.

C’est une belle victoire des socialistes que les juges constitutionnels aient retenu ces arguments fondés sur le principe de solidarité pour censurer ce RIP de la honte !

C’est un nouveau coup d’arrêt pour toutes celles et tous ceux, des bancs de l’extrême-droite aux bancs de la majorité présidentielle, qui souhaitent imposer dans le droit la préférence nationale et ainsi fouler nos idéaux d’égalité, de solidarité et de fraternité. La bataille continue !

Lire l'article
Interventions dans la presse

Marianne : “Affaire Samara : pourquoi Jérôme Guedj saisit la justice sur un article méconnu de la loi de 1905”

Les enquêtes administratives et judiciaires en cours doivent éclaircir l’enchainement qui a mené à la violente agression d’une adolescente à Montpellier le 2 avril. Après les propos de sa mère, affirmant que la jeune fille aurait été harcelée et traitée de « mécréante », le député socialiste Jérôme Guedj a saisi le procureur pour des « menaces de nature religieuse ». L’élu s’appuie sur un article peu utilisé de la loi du 9 décembre 1905.

Lire l'article
Politique

Non au RIP de la honte !

Les socialistes, ont transmis ce mardi 2 avril au Conseil constitutionnel leurs observations sur la proposition de référendum d’initiative partagée sur l’immigration déposée par Les Républicains.

Lire l'article
Mobilisations

La proportionnelle c’est maintenant !

Jérôme Guedj a participé à la rédaction et signé, avec un collectif transpartisan de chercheurs et d’élus, une tribune publiée ce 2 avril 2024 dans Le Monde, afin d’appeler à une mobilisation massive en faveur d’un passage à l’élection proportionnelle lors des prochaines législatives.

Passer à un scrutin plus représentatif de la volonté réelle des électeurs contribuerait à renforcer le rôle de l’Assemblée nationale dans le jeu des institutions, tout en accroissant la légitimité démocratique des parlementaires et en permettant une représentation équilibrée des différentes sensibilités de la société française, et donc un affaiblissement du RN.

En effet, lors des élections législatives de 2022, seuls 37 députés, soit 6,5 % de l’ensemble, ont été élus avec le soutien de plus de 30 % des électeurs inscrits de leur circonscription au second tour ; 61 députés représentent même moins de 20 % de ces inscrits. Cette anomalie démocratique ne peut pas durer.

C’est le sens de la tribune publiée par Jérôme Guedj et ce collectif d’acteurs, afin que nos institutions puissent enfin jouer pleinement leur rôle ! Retrouvez sous ce lien la tribune dans son intégralité.

Lire l'article